↑ Revenir à Le Club

Historique

LES CYCLOS DU VELO-MONTAGNARD

Fondé le 1 mars 1899, le VELO MONTAGNARD est l’un, des plus anciens clubs sportifs d’Aurillac. Le Vélo Montagnard a pour but (article premier des statuts) l’éducation physique en général, la pratique et la diffusion du sport cycliste en particulier conformément aux règlements de l’Union Vélocipédique de France. Son premier président est Monsieur DE GRIMAL.

Dés juin 1899, une commission du Vélo Montagnard étudie la construction d’un vélodrome, mais l’argent fait défaut.

L’équipe de Monsieur De GRIMAL, va s’efforcer au fil des week-ends, de proposer à ses adhérents, un programme, ou sorties de loisirs et compétitions. Citons tout d’abord, à Aurillac, les célèbres courses de vitesse du 14 juillet, avenue de la République, les grimpées de la rue Pierre Fortet, puis les excursions et promenades. La première promenade a eu lieu le 19 octobre 1899, amenant 15 intrépides à Vic/ Cère.

A cette époque, point de pédales ou de dérailleurs automatiques, on ne parlait pas encore de cyclotourisme. Cependant certains rêvaient de longues escapades, de découvertes et c’est ainsi que le 11 juin 1902, 12 Cyclos Montagnards sont partis à la découverte du LOT, puis en 1903 à Conques dans l’Aveyron.

Le 16 Juin 1912, les archives de l’époque parlent d’une sortie vers Mandailles, agrémentée d’une halte gastronomique au bout du monde (Rudez). Impossible d’aller plus loin, la route du Puy Mary n’existait pas. Elle fut inaugurée en août 1937.

Autre fait marquant dans la vie de cette association sportive l’organisation par Monsieur CANAL, cheville ouvrière du club, de la semaine fédérale de 1943 avec 20 participants annoncés. Ils furent 13000 en 2003, que de chemin parcouru dans l’historique de ce grand rendez-vous.

Du côté compétition, citons la naissance du circuit du Cantal(1922), un grand événement pour le Vélo Montagnard, pour les Félix GRIMAL et Justin GRAMOND, président et secrétaire général de ce club, puis les réunions sur piste dés 1935 au vélodrome Jean Alric.

Une nouvelle orientation, fidèle à ses origines

Le 15 avril 1945 à la libération, les statuts de cette association sportive seront remodelés, mais le club reste fidèle à ses origines et poursuit ses activités de cyclisme (compétitions) et cyclotourisme (Loisir).

C’est en 1950, que face à la concurrence d’autres clubs (U.C. Aurillac et Vélo Club Aurillaçois) que les dirigeants du Vélo Montagnard de l’époque Messieurs Canal, Balmisse, Delbós, Cibié « jettent l’éponge ».

Le Vélo Montagnard se consacre uniquement, au vélo dit loisir touristique. La nouvelle équipe avec Lucien MONTAGUT à la présidence, assurera des sorties dominicales et gastronomiques, dans la plus pure tradition cyclo.

Après quelques années de sommeil (de 1955 à 1972), le Vélo Montagnard se réveille sous l’impulsion du regretté Roger ESCURA.

L’activité cyclotouriste est relancée l’année suivante (1973).

Une manifestation phare est créée : La Ronde du Cantal, 130 participants, pour cette inauguration pour atteindre les 275 en 1980. Organisée tous les 2 ans ce rendez vous voit une fréquentation « en dents de scie », mais la tradition demeure.

Le 3 et 4 juillet 2010 : 29ème Ronde du Cantal avec le label pour la première fois de Cyclomontagnarde Massif Central.

Elle sera une nouvelle fois organisée en 2014 avec autant de succès malgré une météo incertaine.

Une activité sans relâche

En 2003, sous l’impulsion de Pierre FELGINES, président du comité d’organisation, aura lieu la 65ème semaine fédérale qui restera longtemps dans les mémoires.

Cette année là, le club comptait 58 licenciés et n’avait aucune féminine. Aujourd’hui, le club compte plus de 110 licenciés avec 35 féminines.

En novembre 2005, Pierre FELGINES est élu président en remplacement de Roger ESCURA qui devient Président d’Honneur. Compte tenu de l’évolution des effectifs, les membres ont souhaité la mise en place d’un comité directeur qui sera l’exécutif du club.

Des séjours sont organisés en France ou Europe (Espagne, Italie). En 2015, Vaison la Romaine où les cyclos du Vélomontagnard vont monter le col mythique du Mont Ventoux.

Puis Pierre laissa la place en 2016 à 2 co-présidentes Béatrice LAFONT et Pascale TALON qui vont rester dans le sillon tracé par leur prédécesseur.

La plus belle réussite de notre club, reste l’état d’esprit, la philosophie de notre activité (qui reste un loisir tout en étant sportive), la convivialité et la solidarité dans notre pratique.